voitures anciennes de collection, voitures vintage, old car, voiture ancienne française
voiures de collection ancienne et vintage - en france et dans le monde restauration de voitures anciennes  en France - les meilleurs restaurateurs de voitures de collection en France livres et bande-dessines sur les voitures anciennes et  vintage petites annonces de voitures anciennes de collection expositions de voitures anciennes - courses rétromobile, courses auto, salon automobile véhicules anciens et vintage
 
SIMCA

and
SIMCA
Les voitures anciennes de la marque Simca

Simca (acronyme de Société industrielle de mécanique et carrosserie automobile) était, à l'origine, une firme automobile franco-italienne, créée par Fiat pour construire en France ses véhicules sous licence, vendus sous la marque Simca-Fiat de 1935 à 1938 puis après sous la seule marque Simca.

Ce procédé a permis à Fiat de vendre ses modèles sur le territoire français sans payer de taxes d'importations et de droits de douane, car Simca était une entreprise basée en France et à l'époque il n'y avait pas de politique de libre-échange.

La marque est créée juridiquement le 2 novembre 1934. Sa production démarra le 1er juillet 1935.

Simca absorbe Ford France, dont la cossue Vedette n'assurait plus la rentabilité en 1954. Elle y gagne l'accès à l'expérience des bureaux d'études de Ford, en particulier dans les moteurs à 8 cylindres en V. Une gamme de modèles à l'esthétique nouvelle s'ensuit, dont le premier modèle est la Versailles, rapidement décliné en diverses motorisations et variantes de carrosserie (Trianon, Régence, Marly, Beaulieu, Chambord, Ariane, Présidence).

Des voitures plus accessibles au Français moyen, comme la Simca 1000 (qui éclipsera la Renault Dauphine et connaîtra 16 ans de succès) prendront ensuite leur place.

La marque sera reprise successivement par Chrysler, puis par Peugeot, qui en 1980 la renomme Talbot (nom de voitures de sport et de luxe de l'entre-deux-guerre, rachetée par Simca en 1958 et disparue en 1960), parce que cette marque dispose d'une excellente image tant en France (la Talbot Lago T26C de Dinky Toys y perpétuant son prestige auprès des très jeunes générations) qu'au Royaume-Uni où Simca était en revanche quasi inconnue. Ce brouillage brutal d'image ne portera apparemment pas bonheur à la firme, qui disparaît six ans plus tard.

La marque Simca fait aujourd'hui partie du patrimoine du groupe PSA.

(Source : Wikipedia)


SIMCA
Old cars of the Simca brand

Simca (acronym for Société industrielle de mécanique et carrosserie automobile) was originally a Franco-Italian automobile firm created by Fiat to build its licensed vehicles in France, sold under the Simca-Fiat brand from 1935 to 1938 and then after under the single brand Simca.

This process allowed Fiat to sell its models on French territory without paying import taxes and customs duties, because Simca was a company based in France and at the time there was no free policy -exchange.

The brand was created legally on November 2, 1934. Its production started on July 1, 1935.

Simca absorbs Ford France, whose opulent Vedette no longer ensures profitability in 1954. It gains access to the experience of Ford's design offices, especially in 8-cylinder V engines. A range of models with a new aesthetic ensues, whose first model is the Versailles, quickly declined in various engines and variants of bodywork (Trianon, Regency, Marly, Beaulieu, Chambord, Ariane, Presidency).

Cars more accessible to the average French, like the Simca 1000 (which will eclipse the Renault Dauphine and will have 16 years of success) will then take their place.

The brand will be taken over successively by Chrysler, then by Peugeot, which in 1980 renamed it Talbot (name of sport and luxury cars of the inter-war period, bought by Simca in 1958 and disappeared in 1960), because this brand has an excellent image both in France (the Talbot Lago T26C Dinky Toys and perpetuating its prestige with the younger generation) than in the UK where Simca was however almost unknown. This brutal scrambling of image will not bring happiness to the firm, which disappears six years later.

The Simca brand is now part of the PSA Group's assets.

(Source : Wikipedia)

 


 


Année 1961-1978.
La Simca 1000 est une petite automobile populaire du constructeur français Simca. Lancée en octobre 1961, elle arriva à point pour conforter la marque de Poissy dans son rang de second constructeur français. Mise en chantier en 1957 par Henri Théodore Pigozzi, patron de Simca, cette petite voiture économique est issue des suites de la crise de l'énergie consécutive à la nationalisation du canal de Suez en 1956.
Année 1961-1978.
La Simca 1000 est une petite automobile populaire du constructeur français Simca. Lancée en octobre 1961, elle arriva à point pour conforter la marque de Poissy dans son rang de second constructeur français. Mise en chantier en 1957 par Henri Théodore Pigozzi, patron de Simca, cette petite voiture économique est issue des suites de la crise de l'énergie consécutive à la nationalisation du canal de Suez en 1956.



SIMCA 1000
Année 1961-1978.
La Simca 1000 est une petite automobile populaire du constructeur français Simca. Lancée en octobre 1961, elle arriva à point pour conforter la marque de Poissy dans son rang de second constructeur français. Mise en chantier en 1957 par Henri Théodore Pigozzi, patron de Simca, cette petite voiture économique est issue des suites de la crise de l'énergie consécutive à la nationalisation du canal de Suez en 1956.

Elle a une carrosserie carrée et classique à trois volumes, qui se positionne sous l'Aronde P60, est une « tout à l'arrière » dotée d'une suspension à quatre roues indépendantes (ressorts hélicoïdaux à l'arrière et à lames transversale à l'avant) et d'un moteur quatre-cylindres longitudinal en porte-à-faux arrière avec une boîte à quatre vitesses synchronisées (licence Porsche). Ce fut la dernière voiture à recevoir la contribution du bureau d'études Fiat pour sa conception très proche de la Fiat 850 et reprenant la suspension de la Fiat 600.

Lancée la même année que deux autres petites voitures françaises, la Citroën Ami 6 et la Renault 4, elle concurrença principalement la Renault Dauphine puis la Renault 8, toutes deux à moteur arrière. Certaines versions sportives préparées pour la compétition se sont montrées capables de lutter efficacement en rallye et dans les courses de côte.



SIMCA 1000
Year 1961-1978.
The Simca 1000 is a small, popular car from the French manufacturer Simca. Launched in October 1961, it was timely to reinforce the brand of Poissy in its rank of second French manufacturer. Started in 1957 by Henry Theodore Pigozzi, owner of Simca, this small economic car is resulting from the consequences of the energy crisis following the nationalization of the Suez Canal in 1956.

It has a square and classic three-volume body, which is positioned under the Aronde P60, is an "all at the back" with an independent four-wheel suspension (coil springs at the rear and transverse blades to the front) and a four-cylinder longitudinal rear-overhang engine with a synchronized four-speed gearbox (Porsche license). This was the last car to receive the contribution of the Fiat design office for its design very close to the Fiat 850 and taking over the suspension of the Fiat 600.

Launched in the same year as two other small French cars, the Citroën Ami 6 and the Renault 4, it competed mainly with the Renault Dauphine and the Renault 8, both with a rear engine. Some sports versions prepared for the competition proved to be able to fight effectively in rally and in hill races.

(Source : Wikipedia)
(Copyright photo : Bravada - Garage de l'Est)

SIMCA 1000 Bertone 
Année 1962.
En marge du succès de la Simca 1000, Henri Pigozzi a présenté au salon de Genève en 1962 la commercialisation de son Coupé dont les essais ont étés effectués sur les pistes "secrètes" de Mortefontaine. Douze prototypes du futur Coupé ont été réalisés par Bertone en partant de la Simca 1000.
Le Coupé 1000 se propose également d'apporter une réplique de la Floride de Renault dont les lignes superbes vaut à la voiture une belle popularité.
SIMCA 1000 Bertone 
Année 1962.
En marge du succès de la Simca 1000, Henri Pigozzi a présenté au salon de Genève en 1962 la commercialisation de son Coupé dont les essais ont étés effectués sur les pistes "secrètes" de Mortefontaine. Douze prototypes du futur Coupé ont été réalisés par Bertone en partant de la Simca 1000.
Le Coupé 1000 se propose également d'apporter une réplique de la Floride de Renault dont les lignes superbes vaut à la voiture une belle popularité.
SIMCA 1000 Bertone 
Année 1962.
En marge du succès de la Simca 1000, Henri Pigozzi a présenté au salon de Genève en 1962 la commercialisation de son Coupé dont les essais ont étés effectués sur les pistes "secrètes" de Mortefontaine. Douze prototypes du futur Coupé ont été réalisés par Bertone en partant de la Simca 1000.
Le Coupé 1000 se propose également d'apporter une réplique de la Floride de Renault dont les lignes superbes vaut à la voiture une belle popularité.
SIMCA 1000 Bertone 
Année 1962.
En marge du succès de la Simca 1000, Henri Pigozzi a présenté au salon de Genève en 1962 la commercialisation de son Coupé dont les essais ont étés effectués sur les pistes "secrètes" de Mortefontaine. Douze prototypes du futur Coupé ont été réalisés par Bertone en partant de la Simca 1000.
Le Coupé 1000 se propose également d'apporter une réplique de la Floride de Renault dont les lignes superbes vaut à la voiture une belle popularité.


SIMCA 1000 Bertone
Année 1962.
En marge du succès de la Simca 1000, Henri Pigozzi a présenté au salon de Genève en 1962 la commercialisation de son Coupé dont les essais ont étés effectués sur les pistes "secrètes" de Mortefontaine. Douze prototypes du futur Coupé ont été réalisés par Bertone en partant de la Simca 1000.
Le Coupé 1000 se propose également d'apporter une réplique de la Floride de Renault dont les lignes superbes vaut à la voiture une belle popularité.

L'époque est d'ailleurs propice à la création de nouveaux petits coupés plus ou moins sportifs; comme la NSU-Prinz Sport de 1959.
Emprunté à la berline, le moteur à cinq paliers voit sa puissance légèrement augmentée pour passer à 40 ch. DIN. elle atteindra la vitesse de 140 Km/h.
Pour une petite voiture de série, elle est équipée de quatre freins à disques Bendix.

Entré en production en fin d'année 1963,au prix de 12 000 francs, la voiture affiche une élégance raffinée; d'ou un look quelque peu féminin. La 1000 Bertone est la plus chère des voitures Simca et il n'y a à l'époque qu'une 404 injection, une DS ou une René Bonnet qui soit plus onéreuse.

Produit seulement à 10 124 exemplaires, le Coupé Simca 1000 étonne encore aujourd'hui un bon nombre de collectionneurs. Commercialisé en 1963 et présenté comme voiture à vocation sportive, la plupart des Coupé Simca 1000 ont cependant fait leur carrière en ville.....Simca désirait en faire une voiture élégante, concurrente des Floride et autres Caravelle et souhaitait en même temps ajouter une voiture sportive à sa gamme. En définitive l'image féminine l'emporta sur la sportive, ce qui fit fuir la clientèle masculine.

10 124 exemplaires sont donc réalisés jusqu'en 1967.Mais la grosse majeure partie de la production ont été les millésimes 1965-1966. La face avant très dépouillée est dominée par des phares imposants.


SIMCA 1000 Bertone
Year 1962.
On the sidelines of the success of the Simca 1000, Henri Pigozzi presented at the Geneva Motor Show in 1962 the commercialization of his Coupé whose tests were carried out on the "secret" tracks of Mortefontaine. Twelve prototypes of the future Coupé were made by Bertone starting from the Simca 1000

The 1000 Coupe also proposes to bring a replica of Renault's Florida whose superb lines are worth to the car a great popularity.

The era is also conducive to the creation of new small cut more or less sports; like the NSU-Prinz Sport of 1959.

Borrowed from the sedan, the five-speed engine sees its power slightly increased to 40 hp. DIN. it will reach the speed of 140 Km / h.

For a small series car, it is equipped with four Bendix disc brakes.

Entered production at the end of 1963, at a price of 12,000 francs, the car displays a refined elegance; from where a look somewhat feminine. The 1000 Bertone is the most expensive of the Simca cars and there was at the time only a 404 injection, a DS or a René Bonnet which is more expensive. Produced only 10 124 copies, the Simca 1000 Coupé still astonishes today a good number of collectors. Marketed in 1963 and presented as a sports car, most of the Simca 1000 Coupés however made their career in the city ..... Simca wanted to make an elegant car, competing with Florida and other Caravelle and wanted at the same time to add a sports car to its range. In the end, the female image prevailed over the sportswoman, which made the male clientele flee.

10 124 copies are made until 1967. But the bulk of the production was the 1965-1966 vintages. The very bare front is dominated by imposing headlights.

(Source : simcabertone.pagesperso-orange.fr)
(Copyright photo : Novaweb)

 
 
 
 

-